La vie d'un enfant dans la rue !

Qu'est ce que c'est ?

C'est être tous les jours confronté à la faim, la peur, la crainte, la violence, la maltraitance, la drogue, les abus sexuels, la pédophilie, la souffrance dès l'âge de 5 ans, même plus jeune. Certains vivent dans la rue avec leur famille, se font rouer de coups par le père ou la mère parce qu'ils ne rapportent pas d'argent pour manger. Ce sont eux qui subviennent aux besoins de la famille. Il faut ajouter l'exploitation, le crime.

Pour survivre : Que font-ils ?

Ils mendient, ramassent des déchets, des sacs en plastique, les lavent, dans de l'eau sale et polluée. Ils les sèchent au soleil, les vendent 50 centimes pour un Kg de plastique. Ils vendent des billets de loterie, des chewing-gums. Ils vendent n'importe quoi pour gagner un peu d'argent pour manger un bol de riz. S'ils ont un peu de chance, ils cirent les chaussures pour les touristes, mais il fait tellement chaud à 'Hô Chi Minh Ville ( HCMC) que même les plus courageux portent des sandales.

Quelques chiffres

Le Vietnam compte au 1er avril 2009: 85'800 millions d'habitants
53% de la population est en dessous de 30 ans, soit 40 millions personnes
143'000 orphelins ont été recensés dans tout le Vietnam
3600 à Hanoï
3900 à Ho Chi Minh Ville
4600 travaillent pour aider leur famille à Ho Chi Minh Ville
20'000 enfants des rues en 2000 à Ho Chi Minh Ville selon Terre Des Hommes de Ho Chi Minh Ville.

Notre but

Redonner l'espoir à ces enfants d'être un jour reconnus, respectés, acceptés comme des individus et non comme des poussières de vie.
Développer leur aptitude propre, leur estime, leur talent, leur sens des responsabilités, leur rendre leur dignité.
Leur apporter un soutien, de la tendresse, de l'amour, de l'instruction et du réconfort.

Pourquoi un centre ?

Pour améliorer leurs conditions de vie
Avoir un endroit sûr et sécurisé où manger, dormir, apprendre, être acceptés.
Devenir autonomes, responsables et capables de devenir des individus reconnus par la société et utiles à celle-ci.
Développer leur talent et leur faire oublier la souffrance de la rue par des loisirs. Karaoké qu'ils adorent, musique, peinture, dessin jeux etc. Ils auront la possibilité de devenir des adultes capables d'avoir une vie professionnelle et privée, d'élever et d'éduquer leurs enfants, de les scolariser.