PROJET 2010

Construction d’un deuxième dispensaire
Coût du projet: 37’825 CHF /   
30'670.00 €

En partenariat avec l’association vaudoise OFFRIR UN TOIT de Lausanne
Le but de notre partenariat avec OFFRIR UN TOIT de construire un dispensaire est semblable au profil de notre association dans le domaine de la santé pour les plus pauvres. Offrir des soins médicaux bon marché, ou gratuitement à toute une population démunie d’un district et de ses hameaux environnants est l’objectif de notre association.
Suite au succès rencontré dans le village de Na Son avec la construction de notre premier dispensaire, nous cherchions à en construire un deuxième pour donner des soins basiques, vitaux.
TU BÔNG se trouve à 7o km de Na Trang où les soins sont disponibles; trop loin pour les pauvres, à 700km de HCMC et 1200 km de Hanoï la capitale.

Cette région reste pauvre pour la raison suivante: Pas d’industrie

Cette r
égion est défavorisée par sa situation géographique: Elle est endossée contre la montagne et la face tournée vers la mer. La distance entre la montagne et le bord de mer est à peine 3 km, où reste peu d’espace pour les rizières.
Le climat est très dur .La plupart des rizières se situent à l’aval, vers la mer .Elles sont inondées d’eau salée pendant la saison de sécheresse. Pluies diluviennes, vents tempétueux pendant la saison des pluies qui dure 6 mois, de septembre à février. Le vent arrive juste avant la moisson des rizières et la cueillette des autres plantes. Il détruit le fruit du travail des paysans.
La plupart des gens vivent de la plantation des rizières. Des Enfants et des personnes âgées ramassent des coquillages et des crabes. Les hommes coupent des arbres pour faire du charbon.
Ces métiers sont impraticables arbres pour faire du charbon pendant la saison des pluies.
Les habitants sont sans revenue financiers durant 6 mois par an.
480 familles sont très pauvres
n’ont aucun moyens de trouver des soins lorsqu’ils tombent malades, Ils meurent manque de soins élémentaires qui pourraient les soigner.
A notre époque, tout être humain devrait pouvoir en bénéficier dans le monde.
Nous avons donc prévu de leur venir en aide en construisant ce dispensaire commencé en 2003 par le moine Giac Hanh, chef de la pagode Il avait commencé à faire les fondations du dispensaire d’une surface de 375 m2 (15m X 25m) et a dû arrêter ce projet, faute de moyen financier.

SOSEDRDVN reprend le projet en août 2010

Inauguration et ouverture du dispensaire à la population : Dimanche 13 février 2011